FORMAT -  Markus Zimmerman, Architekt
Backx

Altersresidenz Villars-sur-Glâne

Wettbewerb im offenen Verfahren, 2012
Villars-sur-Glâne, FR
Zusammenarbeit mit David Andrey


Le volume s’implante à l’ouest de l’EMS existant. Par sa volumétrie basse il préserve un certain dégagement depuis ce dernier et respecte l’échelle du quartier d’habitation. Il crée ainsi des relations à échelle humaine entre les résidents, le quartier et les espaces verts environnants.
La volumétrie libérée articule des espaces extérieurs différenciés afin d’offrir une variation d’usages aux résidents ;
- au nord-est ; l’esplanade sur rue, lieu de vie et d’activités en lien avec le mouvement du quartier et à l’abri des chaleurs de l’été
- à l’ouest ; la terrasse de soleil du soir, plus privative, en prolongement extérieur des chambres adjacentes
- au sud ; la placette inférieure, légèrement isolée du niveau supérieur, et accès à la salle polyvalente
- à l’est ; le lien à l’EMS existant, par une rampe légère vers la terrasse ou une promenade sinueuse à travers le parc
Le bâtiment fonctionne sur deux niveaux ; une partie supérieure avec la nouvelle unité de l’EMS et une partie inférieure avec la connexion à l’EMS existant et la salle polyvalente avec accès indépendant.

Le niveau supérieur
La disposition des chambres suit une logique des espaces intérieurs et non d’une géométrie extérieure précise. Par l’addition des modules de base des unités plus grandes surgissent. Les complexes plus grands suivent une géométrie libre. Les trois ailes s’organisent librement autour du séjour pensionnaire, le cœur de l’unité. La distribution est dégagée est permet une bonne orientation dans le bâtiments. Au bout, les couloirs se dilatent et forment des espaces plus intimes d’appropriation par les pensionnaires ainsi qu’une plus grande ouverture sur la lumière et la vue.

Deux types de chambre sont développés. Une chambre de plain-pied avec accès direct à l’extérieur, sur l’esplanade ou la terrasse ouest. Un dispositif de verrouillage automatique nocturne et/ou intentionnel est installé. L’autre chambre est surélevée du terrain extérieur, en balcon sur la vue. Deux fenêtres permettent cette diversité ; une porte-fenêtre coulissante, avec vantaux pleins de ventilation ; et une fenêtre oscillo-battante avec contrecœur à 45cm et vantaux.

Le niveau inférieur
La salle polyvalente est disposée en pignon sud. Son accès direct de l’extérieur, couvert par un porte-à-faux, lui donne indépendance et flexibilité d’usages. Le salon de coiffure s’y place également pour profiter de cette position flexible et dégagée.

La connexion entre l’EMS et son extension se fait à ce niveau, reliant directement les deux distributions verticales de plain-pied. Ce passage est éclairé naturellement par deux événements ; un patio inférieur, cour à l’anglaise et une grande transparence sur la salle polyvalente. La ludothèque et la salle polyvalente deviennent deux éléments articulant et profitant de la nouvelle connexion.

L’extension
La surélévation du projet est anticipée dans sa conception en respectant l’altitude maximale du règlement. Les espaces communs ou partagés sont disposés au rez inférieur permettant ainsi à d’autres niveaux de se développer de manière indépendante ; comme une nouvelle unité de vingt chambres en surélévation dont la forme pourrait varier légèrement, s’adaptant à sa nouvelle position.